lieux et formes de pouvoir / lugares y formas de poder

Le pouvoir est au centre de la vie politique mais il concerne aussi la sphère économique, religieuse, privée, le monde du travail…Cette notion doit permettre de s’interroger sur ce qu’est le pouvoir, sa légitimité, son organisation et ses limites. On pourra aborder les questions suivantes : exercice du pouvoir et intérêt collectif ; pouvoir et contrepouvoir ; abus et vacance du pouvoir ; formes et figures de résistance ; représentations…  

La répartition du pouvoir : les influences réciproques entre pouvoir central et pouvoirs locaux

La répartition des pouvoirs : source d’équilibre ? Le pouvoir politique peut être plus ou moins décentralisé : certaines décisions sont alors prises à l’échelle des régions, des provinces… qui font partie d'une plus grande entité mais gardent un certain degré d'autonomie. L’organisation politique de l’Espagne : un équilibre en tension entre pouvoir central et communautés autonomes. Les rivalités entre le pouvoir central et les communautés autonomes les plus fortes économiquement : Cataluña, País Vasco… Les velléités d’indépendance de ces régions. Le cas de Gibraltar : un enjeu de pouvoir entre deux nations. Ceuta, Melilla : quelles relations avec le pouvoir central espagnol ? Le poids des ONG dans les décisions politiques : les ONG et la prise en charge de la pauvreté en Espagne, leur rôle dans la lutte contre l’austérité pour sortir de la crise… Les pouvoirs agricoles : au Mexique, en Andalousie… La figure du cacique en Espagne dans la première partie du XXème siècle, le système du latifundio… Les organisations locales (citoyennes, paysannes, syndicales…) : le sous-commandant Marcos, los quinceemes, los yayosflautas…

Les régimes totalitaires en Amérique Latine, en Espagne. La figure du dictateur, le « caudillo » : pouvoir, abus de pouvoir, propagande et manipulation

Comment ont vécu et vivent les sociétés dans ce cadre politique ? Comment collaborent-elles avec cette forme de pouvoir ou au contraire s’y opposent-elles ? Comment s’installe la dictature ? Les régimes autoritaires et leurs leaders en Espagne et en Amérique Latine au XXème et XXIème siècles. Les stratégies utilisées pour conserver un pouvoir absolu : culte de la personnalité, propagande idéologique, répression, censure… Franco, Fidel Castro, Videla, Pinochet… Frontière entre démocratie et pouvoir absolu : Juan Perón, Hugo Chávez… Le retour à la démocratie : des modèles différents de transition (Espagne, Chili, Argentine). 

Les religions et le pouvoir : soutien ou figure de résistance ?

Le rôle joué par l’église catholique durant la période des dictatures en Amérique Latine (la teología de la liberación), durant la dictature franquiste : deux positionnements différents. Le rôle social de l’Eglise. Les Jésuites et leur rôle dans l’évangélisation des terres conquises en Amérique Latine. 

Education et pouvoir

Quel rôle joue l’éducation dans la transmission d’une idéologie ? Dans les pays dits totalitaires, l'idéologie, la pensée politique est de façon explicite celle de l'école : il y existe une orthodoxie dont le système scolaire est l'instrument avoué. On pourra aussi voir comment l’instruction favorise l’émancipation et la résistance. La politique éducative cubaine : éduquer dans l’idéologie dominante, el sistema nacional de educación Les contenus des manuels scolaires et la transmission de l’idéologie dominante durant l’époque franquiste : l'image de la famille, de la femme, l’exaltation des valeurs patriotiques et religieuses… La formation des élites : une façon de reproduire et de conserver le pouvoir ? L’université, les académies militaires, la mili… L’éducation : apprentissage de la liberté, source d’émancipation (éducation des filles dans l’Espagne du XXème, marche vers la parité…). 

Les contrepouvoirs

En démocratie, ils sont prévus par les institutions (pouvoir législatif et judiciaire). S’y ajoutent les contrepouvoirs politiques, sociaux et médiatiques qui permettent d’exprimer la diversité de la société civile et prennent souvent une forme collective, parfois celle d’une lutte violente. Le pouvoir des médias : un quatrième pouvoir (voir ci-dessous : Le pouvoir des medias). Le pouvoir de l’opinion publique, un nouveau contre-pouvoir ? Comment l'opinion publique s'empare-t-elle d'un objet de revendication ? Quel impact peut avoir la médiatisation de ces mouvements ? Le phénomène des indignados en Espagne, au Venezuela… Les universités et la remise en cause de l’ordre social : la classe étudiante possède-t-elle un potentiel politique ? La movilización estudiantil de 2011-2012 au Chili qui remet en question le système éducatif du pays ; le Movimiento Estudiantil Venezolano, né suite à la fermeture par le gouvernement d’H. Chavez de Radio Caracas Televisión (RCTV)… Le pouvoir des juges (procès des généraux argentins, procès de Pinochet, le cas du juge Garzón). L’anarchisme, le rôle des syndicats : la Confederación Nacional del Trabajo depuis la Première République jusqu’à la Transition. La répression syndicale et la clandestinité durant l’époque franquiste. Les nouvelles luttes contre l'impérialisme économique : les « indignés », les indigènes équatoriens contre les entreprises pétrolières, la population de Cochabamba contre l'exploitation de l'eau… Le séparatisme : les nationalismes basque (HB, Bildu) et catalan (CiU, ERC), le Mo

De l’esclavage à l’indépendance des colonies: résister au pouvoir pour conquérir sa liberté et maîtriser son destin

Comment les esclaves (cimarrones…) d’abord victimes de la domination espagnole s’affranchissent-ils progressivement et deviennent-ils acteurs des mouvements d’indépendance ? Le rôle des Libertadores dans les processus d’indépendance : J. Martí, Tupac Amaru, S.Bolívar, A.J. de Sucre…  

Le pouvoir des médias : information, désinformation, manipulation

Le traitement de l’information peut-il être objectif ? L’information peut-elle avoir un rôle positif (dénonciation des abus, etc.) ? Quelle est la limite entre information et désinformation, information et manipulation de l’opinion publique ? Les médias peuvent-ils préserver leur indépendance ? Le rôle des médias dans l’échec du 23-F en Espagne… H. Chávez et les médias, le rôle de la propagande dans son maintien au pouvoir… Les médias cubains et la censure, les journaux et émissions satiriques… Quels sont les liens entre les milieux influents (lobbying, monde des affaires, monde politique, monde des narcotrafiquants…) et les médias ? Le rôle et le poids des réseaux sociaux, nouveaux supports de diffusion de l’actualité, dans la hiérarchisation et la transmission des informations. Le traitement d'une information selon les médias, institutionnels ou alternatifs : presse, radio, télévision, internet.

Lieux de pouvoir : l’architecture au service du pouvoir. Au long de l’histoire, les « puissants » ont souhaité matérialiser leur pouvoir, qu’il soit politique, économique ou religieux, par le biais de l’architecture

Le reflet de la puissance politique : le Real Alcázar de Séville, la Alhambra et le palais de Charles Quint construit dans son enceinte, el Escorial, les Palacios Reales en Espagne, el Valle de los Caídos, les palais présidentiels en Amérique Latine… L’architecture coloniale, un urbanisme dynamique pour asseoir la puissance de l’état dans le Nouveau Monde : la ville, construite sur les cendres des civilisations précolombiennes, abritait les pouvoirs politique et religieux des vice-royautés. Sortes de « villes nouvelles », elles reproduisaient le modèle des villes espagnoles dans l’Amérique coloniale : plazas mayores ou palais des vice-rois… México, Lima, Cuzco, les maisons des Indianos comme reflet de réussite sociale à la fin du XIXème et au début du XXème. Architecture et puissance économique et financière Espagne-Amériques : à Séville, la Torre del Oro, la Casa de Contratación… les gratte-ciel dans les capitales économiques : Torre España, Torre Caja Madrid, la Torre de cristal, la Puerta de Europa (Madrid) ; la Gran Torre Santiago (Chile), la Torre Repsol-YPF à Buenos-Aires… La Plaza Mayor, centre du pouvoir politique dans la ville espagnole et latino-américaine, organisation reprise dans les missions jésuites, la puerta del Sol à Madrid… Les églises et cathédrales, symboles des pouvoirs religieux : la grande mosquée de Cordoue, la cathédrale de Séville et la Giralda, la cathédrale de Saint-Domingue, celles de Mérida ou Puebla (Mexique), symboles du renforcement du pouvoir de l’église lors de la colonisation. 

Arts et propagande : les arts au service du maintien du pouvoir en place. La propagande utilise l’architecture, la musique, la peinture, le cinéma, la photographie…pour faire l’apologie des idéologies totalitaires et de leurs leaders

Quels sont les liens entre art et représentations du pouvoir ? Quels sont les enjeux de ces représentations : faire connaître ? Présenter ? Glorifier ? Immortaliser ? Comment l’art peut entrer en résistance ? L’art officiel : les représentations artistiques officielles de ceux qui incarnent le pouvoir (tableaux, photos, affiches, statues, films, …). Les portraits équestres des rois (Velázquez…). Les effigies de F. Franco, élément fondamental de la propagande franquiste. La récupération des symboles nationaux par le franquisme : le Cid, Saint-Jacques, les Rois Catholiques… Comment le pouvoir utilise-t-il les artistes et leurs œuvres à des fins politiques ? Comment les artistes représentent-ils le pouvoir, les faits marquants et les puissants ? Des représentations officielles aux caricatures, aux pamphlets, aux parodies (cf. ci-dessous : créer et résister…). Utiliser l’art au service du pouvoir : architecture… Le héros récupéré et médiatisé à des fins idéologiques : les figures du Che ou d’Evita Perón, l'image de Fidel Castro…

compréhension orale

compréhension écrite

expression orale

pression écrite



Ressources         en ligne

PROGRAMMES

5 4 3 2 1 T

Para conjugar en español

index leçons

cartes mentales

VIDEOS

CANCIONES

TEXTOS

POEMAS  NUEVO

ARTISTAS

codes accents PC

5 4 3 2 1 T

 

Argos

 

Skype

 

Vocaroo

 

Google

 

Facebook

 

Photo recit

 

Dropbox

 

Etwinning